Le Figaro : le viager, un futur complément de retraite

Chaque semaine dans Le Figaro, des professionnels de l’immobilier sont invités à parler d’un marché qu’ils connaissent bien et des opportunités de placement qu’il recèle. Hubert Thomassian, notre directeur, y présente un très bon placement en viager occupé situé à Passy. Aujourd’hui, il faut savoir que les recherches se concentrent davantage sur des biens de taille raisonnable qui offriront aux acquéreurs un complément de retraite non négligeable. Le viager présente également bien d’autres avantages, comme la possibilité d’investir dans l’immobilier dans un contexte où la demande est supérieure à l’offre, ou de vous constituer un patrimoine à moindre coût.

Merci aux journalistes du Figaro pour cette mise en avant du viager et des avantages à y investir !

L’article est à lire ici : article-du-figaro !

le_figaro_logo-svg

Le viager, un placement intéressant pour Valeurs Actuelles

Hubert Thomassian, notre directeur, a eu le plaisir de répondre récemment aux questions des journalistes de Valeurs Actuelles sur le viager. Le viager est en effet un placement qui présente de nombreux intérêts, mais qui peut également soulever des questions de la part des acheteurs et des vendeurs. Comment bien choisir son viager, quelles sont les charges à prévoir, quelles peuvent être les clauses du contrat, autant de questions auxquelles Hubert Thomassian apporte des réponses dans cet article que nous vous invitons à lire. Vous y trouverez notamment des éclaircissements sur la rente viagère ou la valeur d’occupation, ainsi que des informations sur les garanties pour les vendeurs.

Merci à Valeurs Actuelles pour cet article passionnant et cet éclairage sur les avantages à acheter en viager, et n’oubliez pas que nous sommes là pour vous accompagner dans vos projets et pour répondre aux questions que vous pourriez vous poser sur l’achat ou la vente de viager.

L’article est à lire ici : valeurs-actuelles !

logo_valeurs_actuelles_2013

Tout savoir sur la revente d’une vente à terme ou en viager

         Une fois un bien immobilier acheté en viager ou en vente à terme, l’acquéreur de ce bien – dit débirentier dans le cas d’un viager – peut, en raison des aléas de la vie, être amené à vouloir revendre son acquisition. C’est une question qui se pose peu fréquemment lors d’une vente immobilière en viager occupé ou en vente à terme occupé, c’est pourquoi l’équipe de Viager Prévoyance a décidé d’y répondre dans cet article ; alors si vous souhaitez en savoir plus sur les conditions de revente d’un viager ou d’une vente à terme, parcourez la suite sans attendre !

Les grands principes d’une vente à terme ou en viager

            Le principe de la vente à terme en immobilier repose sur la possibilité pour l’acquéreur du bien de pouvoir payer progressivement le vendeur de façon délimitée dans le temps. Ce principe s’applique au viager occupé lorsque le vendeur, dit crédirentier, perçoit premièrement un bouquet initial suivi de rentes viagères mensuelles dont la période n’est pas définie à l’avance et ce, notamment selon l’âge du vendeur. Bien qu’il n’en soit plus propriétaire, celui-ci continue de jouir d’un droit d’usage et d’habitation de son logement. Ce droit d’usage et d’habitation, ou d’usufruit, constitue l’essence même de la vente immobilière en viager occupé. L’échéancier de paiement est ainsi déterminé préalablement, pour une durée fixe ou le décès du vendeur, mais la jouissance du bien pour le nouveau propriétaire ne peut être connue à l’avance puisque le vendeur bénéficie de son droit d’habitation à vie.

Le droit de revendre sa vente à terme ou en viager

            Certaines circonstances de la vie peuvent toutefois amener le nouveau propriétaire à désirer revendre le bien acquis en vente à terme ou en viager occupé. Même s’il ne jouit pas du droit de logement, le débiteur ou débirentier devient propriétaire du bien immobilier dès le jour de la vente ; il est alors en droit de le revendre. En effet, la vente à terme et en viager constitue des contrats ainsi, il est tout à fait possible de les revendre. Pour ce faire, cette revente ne doit en aucun cas compromettre le versement périodique des rentes viagères auprès du crédirentier ou des mensualités. Si le débirentier  n’est plus en mesure de verser les rentes viagères à venir, la revente permet au crédirentier de s’assurer la perception de ses rentes futures, sans encombre.

Le transfert de la charge de versement des arrérages

          Dès lors que la revente du viager est actée, l’ancien débirentier touche une somme au comptant qui est déterminée en fonction du marché et de l’âge du vendeur. Le nouvel acquéreur reprend ensuite le versement périodique des rentes viagères sur un principe de transfert d’obligation de versement de la rente due, appelé transfert de la charge de versement des arrérages et le précédent acquéreur reste solidaire du paiement des rentes viagères. En revanche, le crédirentier n’est pas en droit de refuser ce nouvel acquéreur, auquel cas le débirentier initial reste tenu solidairement de verser les rentes viagères, en cas de défaillance du nouvel acquéreur. Et si le nouvel acquéreur cesse le versement des rentes, le crédirentier peut se retourner contre le débirentier initial. Lorsqu’aucune désolidarisation est actée le débirentier initial et le nouvel acquéreur deviennent co-débirentiers. Il demeure néanmoins possible de transférer la charge de versement des arrérages à un tiers tel qu’une compagnie d’assurance mais ce, uniquement si une clause l’a préalablement prévu dans le contrat de vente en viager initial.

            La possibilité de revente d’une vente à terme ou en viager offre ainsi une marge de manoeuvre intéressante pour l’acquéreur du bien immobilier ; cependant, elle se préfigure dès l’acte de vente en viager initial. Il est donc primordial de faire appel à des experts en viager pour connaître ses droits et ses dus dans le cadre de cette revente. Si vous souhaitez investir en viager immobilier, n’hésitez pas à contacter nos équipes spécialistes du viager immobilier via notre formulaire. Nous serons ravis de pouvoir vous accompagner dans vos démarches d’achat ou de vente en viager !

Nos conseils pour profiter des avantages de la vente en viager

            Vous souhaitez vendre en viager votre bien immobilier mais vous ignorez combien cela peut vous rapporter ? Cette brève vous est destinée ! Parcourez sans plus attendre notre article qui vous explique ce qu’est une vente immobilière en viager et les avantages que ce procédé peut vous rapporter, ainsi que les facteurs pouvant influer sur le prix de vente en viager de votre appartement ou de votre maison. Aussi pour obtenir une estimation personnalisée de votre bien immobilier, n’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe expérimentée  dans toutes les questions relatives au viager et des conseils d’un d’expert en droit viager. Vous trouverez également plus de détails sur la vente en viager au bas de notre précédent article.

            La vente immobilière en viager est un acte de vente fondé sur un échange de bons procédés puisqu’elle offre des avantages aussi bien du côté acheteur, dit débirentier, que du côté vendeur, appelé crédirentier. Les règles de la vente immobilière classique s’appliquent bien entendu à la vente immobilière en viager. Ce sont les modalités de paiement du prix du bien immobilier qui diffèrent et qui n’en demeurent pas moins avantageuses. En effet, lorsque vous vendez votre bien immobilier en viager, vous touchez en tant que crédirentier une somme de départ dite bouquet initial et ce, dès la conclusion de l’acte de vente. Vous percevez ensuite des rentes viagères mensuelles qui peuvent représenter un complément de retraite non négligeable, tout en continuant d’occuper sereinement votre logement vendu en viager. La vente en viager devient ainsi un atout considérable pour les personnes âgées qui ne disposent pas de revenus suffisants pour s’assurer une retraite confortable. Par ailleurs, bien que vous soyez toujours imposés de la taxe d’habitation sur le logement que vous occupez, la taxe foncière revient à l’acquéreur, nouveau propriétaire de votre bien immobilier.

         Bien entendu, le débirentier aussi bénéficie d’un avantage certain lors de la conclusion d’une vente immobilière en viager. Le prix de vente en viager occupé de votre maison ou de votre appartement lui profite d’une décote pouvant aller de 30% à 60% de la valeur estimée de votre bien, appelée abattement d’occupation. Sachez que lorsque vous vendez votre bien immobilier en viager, le montant des rentes viagères qui vous seront versées peut être librement décidé entre l’acquéreur et vous-même. Néanmoins, l’article 1976 du Code Civil fixe la somme en fonction de la valeur du bien et le conseil d’un expert viager est vivement recommandé. Celle-ci est déterminée par plusieurs facteurs tels que la valeur vénale libre du bien, c’est-à-dire sa valeur sur le marché, l’âge et l’espérance de vie du vendeur, la rentabilité du bien et d’autres facteurs encore. La rente viagère est de plus réévaluée chaque année afin de suivre le coût de la vie. C’est pourquoi si vous souhaitez vendre votre bien immobilier en viager, nous vous conseillons de faire établir une estimation de votre bien par des spécialistes de la vente immobilière en viager afin d’éviter toute surprise !

L’équipe de Viager Prévoyance sera ravie de procéder à une estimation de votre bien immobilier, afin de fixer un bouquet qui conviendra à vos attentes et déterminera les rentes mensuelles que vous percevrez par la suite, et ce en restant conformes aux règles encadrant la vente immobilière en viager. Pour obtenir une première estimation du bien que vous désirez vendre en viager, cliquez ici : http://www.viagers.net/formulaire-estimation-viagier.html.

4 raisons d’investir en viager sur le bord de mer

Qui n’a jamais rêvé de profiter d’une résidence au bord de la mer à moindre coût ? Les prix du marché de l’immobilier redevenant favorables cette année, Viager Prévoyance vous propose une solution : le viager immobilier !

            Établi sur un échange de bons procédés entre un vendeur qui s’assure une retraite améliorée grâce à la perception de rentes viagères et un acheteur qui investit dans la pierre en bénéficiant d’un prix avec décote, le viager en France possède aujourd’hui toutes les chances de retenir l’attention des investisseurs. En cette période estivale où s’éveille l’envie de jouir de la mer et du soleil, Viager Prévoyance s’est intéressé à l’investissement en viager le long de la mer. A tous ceux qui songent à profiter d’une jolie maison ou d’un bel appartement au bord de l’eau, lisez sans plus attendre la suite de cet article ; nous vous avons listé quatre raisons qui vous convaincront de franchir le cap !

Raison n°1 : l’opportunité d’acquérir une résidence secondaire à bas prix

            D’après une étude de l’Insee[1], 3,2 millions de résidences secondaires ont été recensées en 2014. Il s’agit d’un marché en pleine expansion dont l’offre est grande mais où la demande reste frileuse en raison des prix parfois exubérants de l’immobilier en France. C’est pourquoi investir en viager demeure l’occasion d’acquérir une future résidence secondaire sans se ruiner. Les régions du grand Ouest, du pays Basque et de la Côte d’azur suscitent plus que jamais l’intérêt des particuliers pour le climat et le rapport prix / qualité de vie meilleurs qu’elles offrent. Par exemple, vous pouvez acheter avec une occupation viagère un 125 m2 d’une valeur estimée à 300.000€ pour seulement 214.000€ à Lacanau près de Bordeaux, soit être avantagé d’une décote de presque 30 % et faire du surf toutes vos vacances d’été ; c’est un investissement à fortement méditer !

Raison n°2 : l’occasion de tirer profit des côtes françaises

            Selon une étude menée par Géotour[2], le bord de mer reste chaque année la destination favorite des vacanciers au nombre de nuitées. Une fois propriétaire de la maison ou de l’appartement au terme de la vente en viager, vous jouissez de plein droit du bien acquis et pouvez donc le faire louer ! Le littoral concentrant 40% des lits touristiques français, pourquoi ne pas faire de votre bien un logement accueillant les vacanciers ? Tirez également parti des étrangers qui représentent un fort potentiel de progression et offrez leur votre logement pour vivre leur vacances en côtes françaises comme de vrais résidents.

Raison n°3 : la chance de passer ses vacances d’été à la mer

            Nous avons dit future résidence secondaire ? Pourquoi pas une résidence secondaire actuelle au bord de l’eau ! Lors de l’acte d’achat, vous pouvez tout à fait convenir avec le vendeur qu’il vous libère le logement durant une période estivale définie. Ainsi vous jouirez de votre bien au moment le plus propice de l’année pour savourer la mer et le climat qu’offre votre future propriété. En conséquence, le vendeur bénéficie d’une indemnisation prévue lors de la conclusion du contrat afin qu’il puisse se loger à cette période.

Raison n°4 : le privilège d’une retraite au soleil bien méritée

          Enfin, le viager immobilier reste la solution la plus avantageuse pour profiter de votre retraite bien méritée. Qui n’a jamais rêvé de passer sa retraite dans sa propre résidence en bord de mer ? Qui plus est une propriété dans laquelle vous aurez fini d’investir depuis bien longtemps. Et qui sait, peut-être mettre à votre tour votre logement à la vente en viager, et percevoir une rente en complément de votre retraite pour apprécier celle-ci dans les conditions les plus favorables qui soient !

            Si vous êtes convaincu de l’achat d’un bien en viager immobilier en bord de mer ou plus largement intéressé par la vente immobilière en viager, n’hésitez pas à consulter nos annonces et vous rendre sur notre formulaire de contact, les équipes de Viager Prévoyance se feront un plaisir de répondre à toutes vos demandes : http://www.viagers.net/contact.html.

[1] http://goo.gl/pVy9zD

[2] http://goo.gl/EokPhY

3 façons de devenir propriétaire avec moins de 50 000€

Devenir propriétaire pour moins de 50 000€, vous en rêviez ? Cela est possible si vous envisagez un investissement qui nécessite un faible apport de départ. Pour vous constituer un patrimoine sans attendre la retraite et à moindre coût, poursuivez cet article, nous vous avons trouvé 3 façons d’investir astucieusement pour devenir propriétaire à moins de 50 000€ !

L’usufruit locatif social (ULS)

            L’usufruit locatif social, ou ULS, constitue le meilleur moyen d’investir en favorisant la mixité sociale. Il repose sur un principe de démembrement de propriété. L’acheteur, dit nu-propriétaire, investit dans un logement qui sera loué à un bailleur social, dit usufruitier puisque jouissant du bien. Le contrat s’établit pour une durée de 15 à 20 ans et permet de bénéficier d’une décote de 40 % sur la valeur réelle du bien, plus 2% supplémentaire par année de démembrement. A l’issu du bail, l’acquéreur récupère la pleine propriété du logement et peut soit l’occuper, le vendre ou le louer ! C’est un procédé qui intéresse les bailleurs sociaux dans des zones à forte pression locative. De fait, vous pouvez investir en petite couronne dans un deux pièces d’une valeur de 150 000€ avec un apport initial de 30 000€, puis rembourser une échéance de 500€ mensuels au taux actuel en vigueur pour un crédit amortissable classique.

L’achat d’une place de parking

            L’achat d’une place de parking demeure une alternative astucieuse car elle permet un rendement d’environ 5% brut avec un faible apport. A Paris par exemple, ville où les places de parking sont vivement recherchées, vous pouvez acquérir une place pour 25 000 € et toucher jusqu’à 150€ mensuels en fonction des arrondissements. Cette acquisition reste intéressante car elle vous offre l’opportunité de percevoir un loyer pour un investissement initial mineur !

Le viager

            Le viager, c’est un investissement fondé sur un échange de bons procédés, dont la caractéristique du contrat est qu’il reste aléatoire. Acheter en viager, c’est investir dans une propriété occupée par une ou plusieurs personnes sans disposer des fonds initiaux nécessaires, en lui versant un capital de départ puis une rente périodique jusqu’à son décès. Il s’agit d’un pari sur l’avenir qui présente de nombreux avantages ! Le vendeur, dit crédirentier, perçoit un bouquet initial non négligeable puis des mensualités sous forme de rentes viagères en complément de sa retraite et ce, en continuant d’occuper son propre logement en toute sécurité. Côté acquéreur, dit débirentier, l’avantage est que vous bénéficiez d’un prix de vente avec une décote d’environ 30% à 60% sur la valeur estimée libre du bien, ainsi que de sa propriété immédiate même sans l’occuper, avec la garantie d’une propriété entretenue sans charges locatives, ni taxe d’habitation. Le prix est évalué d’après sa valeur vénale libre et entre autre l’espérance de vie du crédirentier. En achetant un bien en viager, vous vous constituez ainsi un patrimoine à moindre coût !

Pour exemple, vous pouvez investir dans un 3 pièces en proche banlieue parisienne avec un apport de 30 000€, et vous engager à verser une rente mensuelle de 365€ durant la vie du crédirentier. Dès lors vous devenez propriétaire d’un bien d’une valeur estimée de 205 000€, en n’ayant investi statistiquement que 115 000€ et donc bénéficier d’une décote de plus de 50% !

Si vous êtes tenté par ces moyens d’investir à moindre coût et plus précisément par le viager, rendez vous sur notre formulaire de contact, nos équipes se feront un plaisir de répondre à toutes vos interrogations : http://www.viagers.net/contact.html.